Un Art toys à imprimer en 3D

Photo de l'art toys vu de trois quart

En février il y a eu un concours sur le BlenderClan en partenariat avec Sculptéo.

Rendu de l'art toys

Le sujet était simplement de faire un objet imprimable et personnalisable avec les outils de Sculptéo. Après une rapide réflexion j'ai décidé de faire un art toys, puisque c'est par définition un objet à personnaliser.

Je vais maintenant vous présenter les étapes de conception de ce projet.

Première étape : Recherches graphique

Des croquis ultra simple sur la forme générale de l'objet, sur les proportions et le style. C'est même pas un blue print, je n'avais pas assez de temps à consacrer à ça et je savais qu'en 3D je verrais plein de chose à changer, à affiner, et donc il était inutile de faire un dessin trop poussé.

Recherche graphique pour l'Art Toy

Deuxième étape : Sculpture en plastiline

A cette étape je me suis bien éclaté ^^ J'ai fait un petit modèle de 7cm avec de la pâte à modèle, ou plastiline. C'est comme de la pâte à modeler sauf que ça durci pas !! C'est une super matière 🙂

Ici aussi j'ai juste eu le temps de faire un modèle alors que j'aurai aimé en faire deux ou trois différents.

Photo de l'art toys vu de trois quart

Photo de l'art toy vu de profil

Troisième étape : Réalisation en 3D avec Blender 2.50

Ce fût la partie la plus rapide, en deux/trois heures c'était fini.

Et voici un petit aperçut des évolutions et des changements  :

Premier rendu de l'art toy

Notez l'évolution de la tête, mais aussi des bras !

Deuxieme rendu de l'art toy

La crête était vraiment chouette alors je l'ai remise.

Rendu final de l'art toy

REndu final de l'art toy, de face

Et pour finir une petite customisation à la sauvage.

Rendu de l'art toy texturé

Au final je suis curieux de voir ce que ça donne imprimé en 3D, j'aimerais bien faire la comparaison avec le modèle en plastiline. Les résultats du concours sont prévus début avril, donc patience pour les résultats. 🙂

Galerie de l'article :

Les 4 saisons

Parmi les exercices qu’on a eu durant la deuxième année de Technicien multimédia à l’ETPA, il y a eu celui-ci, qui était un bon entrainement à la mise en scène et surtout à l’éclairage et au rendu. En effet, il fallait rendre une scène unique, avec 4 ambiances bien distinctes : un après-midi d’été orageux, un soir d’automne pluvieux, une nuit d’hiver, au coin du feu, et un matin de printemps ensoleillé.

Voici la scène de départ, la modélisation est finie, il y a un éclairage de base mais pas d’ambiance particulière.

Et voici les premières images que j’ai sorties :

Ce sont des versions intéressantes, mais encore un peu grossières, pas assez nuancées. Après beaucoup de temps, voici les rendus définitifs, en tous cas ceux qui ont été rendus au prof. ^^

L’ETPA à la Novela 2010, à Toulouse, en France

Bonjour, alors voilà ! Ce samedi la Novela commence et devinez quoi : j’expose mon projet, réalisé avec mes collègues à l’occasion de la troisième année de Multimédia 3D temps réel à l’ETPA.
En quoi consiste ce projet ? C’est un jeu vidéo qui utilise la réalité augmentée … En fait j’ai bien envie de laisser le suspense pour tous ceux qui viendrons ^^Donc si vous voulez en savoir d’avantage, rendez-vous du 2 au 6 otc. au Centre de Congrès Pierre Baudis, îlot 4, de 11h à 20h

A bientôt j’espère 🙂

Nounours se prend pour E.T.

Rendu finale de la scne 3D Nounours et son tricycle

Encore un exercice, cette fois-ci c’est modélisation à l’aide des primitives de 3DSMax 2010 et éclairage. Le but et d’avoir une composition de l’image pertinente et un éclairage qui mette en valeur les objets.

Pour cet exercice l’idée du nounours qui se prend pour E.T. et venu très rapidement en faisant quelque croquis, j’ai tout de même fait quelque recherche pour le tricycle et le nounours :

Préproduction pour la scène Nounours et son tricycle se prend pour E.T.

La réalisation a été elle aussi très rapide, le plus dur étant de trouver le bon éclairage pour la lune. Comme nous n’avions pas droit à de la post-production il a fallut tout gérer au rendu. Pas si facile, mais intéressant.

Rendu finale de la scne 3D Nounours et son tricycle

Némo par en vacance.

Post production de "Némo et sa valise

Sur le thème de la valise, exercice de modélisation et d’UV-maping.

Recherche sur le thème de la valise

Après quelques recherches sur le thème de la valise, je me suis fixé sur un poisson qui par en vacance et qui arrive en vu du fabuleux paradis des poissons, une oasis de verdure, le lieu touristique par excellence : « la Dune d’Or ».

Voici le rendu final après post-production. J’ai rectifié les couleurs mais aussi, et surtout, les valeurs et les contrastes pour faire ressortir le sujet principal.

Post production de "Némo et sa valise

Rendu final avant la post-production :

Rendu final de Némo et sa valise

Sur cet exercice je me suis confronté à la modélisation organique et à la déformation par courbe pour donner du mouvement au poisson. J’ai utilisé des systèmes de particules de les poissons en arrière plan ; j’ai aussi expérimenté des méthodes d’éclairage autre que celle des « trois points » tout en m’en inspirant notamment pour le retour de lumière sur le dessous du poisson.

J’ai utilisé pour cet exercice Blender 2.49 et Photoshop CS4.

Nature morte

Image finale de la Nature Morte

Voici un exercice intéressant à faire en 3d : une nature morte. Cet exercice fait travailler la composition, la modélisation, l’éclairage, trois brique indispensable pour construire une bonne image en 3d. La contrainte de l’exercice est simple, pas de texture, uniquement des shaders comme phong et blin, et seulement des lampes de bases, donc pas de radiosité ni d’AO ou autre algorithme de rendu sophistiqué. Ici c’est du basique.

Alors on commence par un croquis pour avoir le cadrage, histoire de ne pas modéliser 3000 objets de trop. Et puis ça permet de composer tout ça.

Croquis de la nature morte

On passe ensuite à la modélisation. Pour cet exo, c’est assez simple. Le plus long ? Sans doute le poireau… C’est vous dire la simplicité de la tache.

Modélisation des éléments de la nature morte

Ensuite j’ai répartis les objets selon le croquis de base et j’ai placé les lumières.

Mise en place de la lumière

L’étape suivante c’est le coloriage, ou plutôt l’étude des fruits et légumes pour avoir La bonne nuance de couleur qu’il faut, en fonction de l’éclairage en plus. Cette étape n’est pas facile du tout, elle demande de la documentation, du sens critique. C’est vraiment pas évident, surtout quand on n’a pas de textures pour venir nous sauver.

Mise en couleur de l'image

Et enfin l’image finale ! Après une multitude de test, de prise de tête pour régler le spéculaire des pommes ou des orange (pas facile du tout de choper la nuance du reflet sur les oranges), de tâtonnement pour les ombres, pour qu’elles soient assez foncé, mais pas trop… Bref, après beaucoup de boulot, on arrive enfin à la version finale :

Image finale de la Nature Morte

La 3d c’est bien, mais c’est beaucoup de boulot, beaucoup beaucoup beaucoup de travail pour avoir un résultat convenable.