YaCy sur MacOs

Aujourd’hui c’est install party !! Ça fait un moment que je voulais installer YaCy sur mon vieux iMac (avec MacOs 10.9.5 quand même), et bien c’est parti !

A quoi ça sert ?

La recherche sur internet est le chaînon manquant entre le contenu libre et l’utilisateur, YaCy comble ce vide en proposant une recherche centrée sur l’utilisateur tout en étant collaborative.

YaCy peut être utilisé pour le net ou un intranet. Il y a donc plusieurs fonctionnements possible, soit en solo sur un ordi ou un réseau local, soit connecté en peer-to-peer à des milliers d’autres instances de YaCy.

Ce moteur de recherche est centré sur la confidentialité et la sécurité. Personne ne peut savoir comment j’utilise cet outil et je ne peux pas savoir comment vous l’utilisez.

Installation sur MacOs

Première difficulté, et non des moindres, trouver comment télécharger YaCy !! C’est le comble, pas de lien, pas d’ancienne version, je dois être aveugle, mais j’ai dû passer par softpedia pour télécharger une version pas trop veille, à savoir la 1.82 qui s’installe parfaitement. À noter qu’il faut faire un clic droit pour ouvrir l’application sinon MacOs refuse de l’ouvrir. Par la suite on peut faire la mise à jour vers la dernière version directement depuis YaCy !

L’étape un peu technique consiste à ouvrir le port 8090 de sa box, pour ceux qui comme moi sont derrière une box ! Une recherche aide bien pour cette étape.

Le reste est affaire de curiosité, de documentation, de patience, de travail aussi peut-être, c’est un investissement au quotidien, comme faire son propre potager. 🙂

Et voilà une page bien documenté au niveau technique et en français sur firenode.net

En tout cas je suis content d’avoir fait le pas de l’installer sur mon ordinateur, je verrai à l’usage si c’est facile/utile de l’utiliser.

À qui le tour ? 🙂

À quoi ça ressemble ?

YaCy sur MacOs 10.9.6
YaCy sur MacOs 10.9.6

Encore du drag and drop !

Et oui, j’ai pas encore fini  car après la recherche documentaire et la « remise à niveau » j’ai pu passer au codage proprement dis. À cette occasion j’ai essayé d’utiliser un logiciel de gestion de versions décentralisé pour garder trace de mes différentes étapes de développement.

Page d'accueil du site pour FlowChem

La plus grosse difficulté que j’ai eu au niveau de la programmation est au niveau de la gestion des évènements et de leur ordre pour réaliser le système d’ajout, de déplacement et de suppression des icônes en fonction de leur origine et de leur destination.

Pour le design c’est pas du définitif, ce n’est qu’une première version, mais le gros du travail est sur les icônes qui doivent être à la fois graphique, et évidente pour des chimistes.

Et puis la surprise de dernière minute c’est l’adaptation du site à une résolution de 800×600 en plus de la version plus standard pour 1024×748 et plus.

Voici les deux versions :

Je prend volontiers les retours sur le comportement de cette petite application sur votre terminal ! 🙂

Drag and Drop dans une OnePage

Je continue les recherches pour faire le fameux jeu de présentation en glisser/déposer et du coup je découvre plein de choses interressantes, la première c’est que jquery permet de faire ça simplement. Et puis plein de tuto au résultat vraiment sympa :

Et puis en marge de cette magnifique découverte (pour moi … ) j’ai trouvé des scripts qui peuvent être super intéressant pour optimiser son site, à savoir headjs pour les scripts et bLazy (ou Be Lazy) pour le chargement progressif des images.

Code du script jquery miniaturisé
Code du script jquery miniaturisé

La mise en place du drag&drop dans une one page n’est pas si évidente que ça ! Il faut arriver à concilier les deux bibliothèques javascript et leur css respective !

Mais c’est faisable quand même ^^ Voici un exemple de drag and drop.

 

OnePage Dynamic

Ok, aujourd’hui je commence le développement d’un page de présentation d’un nouveau procédé de production chimique. La commande est simple, une one page avec un petit jeu éducatif dedans, à savoir un jeu de glisser/déposer.

Première difficulté, reprendre contact avec la multitude de projet et bibliothèque qui pullulent sur le web pour faire ce genre de chose et faire le tri entre le bon grain et livrais.

Exemple de ce qui est possible de faire en jeux one page :

Un tuto intéressant pour refaire ses armes avec JQuery : http://www.snoupix.com/slideshow-jquery-accessible_tutorial_28.html

Deux projets super interressant !!

Le premier test de la journée : http://lascapi.fr/flowchem/one-page-dynamic-20140106/

Et pour finir le wireframe pas du tout définitif du projet.

Wireframe du site en one page

Comment faire du beau code html

Tout le monde parle de la nouvelle balise video, mais la nouvelle spécification HTML5 ne s’arrête pas là.

Proposition pour html5, video
Proposition de recherche pour le terme html5 sur Google

En effet, cette norme introduit des nouveautés intéressantes qui vont nous permettre de rendre le code encore plus structuré, encore plus beau. Cependant, il ne faut pas oublier les anciennes pratiques. Il faudra toujours faire attention à la hiérarchie des titres, mettre un titre et un texte alternatif pour les balises images etc…

La balise article

Avec les nouvelles balises descriptives on peut délaisser les div avec des id et des class à répétition. A la place on utilisera par exemple la nouvelle balise article qui permet de définir une entité rédactionnelle indépendante du reste de la page, par exemple un article de blog, qui pourra être réutilisé dans d’autre contexte, comme un flux RSS, ou la page d’une catégorie.

Et à l’intérieure de celle-ci, on pourra utiliser les titres, bien sur, mais aussi hgroup qui représente un ensemble de titre, sous-titre et tag, et d’autre encore comme la balise footer.

La balise footer

Cette balise footer est intéressante, elle est utile pour le bas de page, mais aussi pour toute les parties qui ont besoin d’information : l’auteur, la date de rédaction ou encore les documents relatifs.

C’est important de comprendre qu’elle se rapporte à la section parente la plus proche, càd : article, aside, nav, section et pas seulement à la page globale. On pourra donc mettre autant de footer que de sections

Ouverture

En lisant la spécification du html5 on se rend compte que les changements sont bien plus important que l’ajout de video et de canvas ; aujourd’hui je me suis attardé sur les nouveautés qui auront un impact sur la structure d’une page html, et sur le code, mais il y a encore beaucoup à dire, sur CSS3, sur la géolocalisation, sur les applications offlines… Le domaine est vaste. Mais sans un beau code, ça sera vraiment beaucoup moins intéressant de développer des applications web et des sites internet.