YaCy sur MacOs

Aujourd’hui c’est install party !! Ça fait un moment que je voulais installer YaCy sur mon vieux iMac (avec MacOs 10.9.5 quand même), et bien c’est parti !

A quoi ça sert ?

La recherche sur internet est le chaînon manquant entre le contenu libre et l’utilisateur, YaCy comble ce vide en proposant une recherche centrée sur l’utilisateur tout en étant collaborative.

YaCy peut être utilisé pour le net ou un intranet. Il y a donc plusieurs fonctionnements possible, soit en solo sur un ordi ou un réseau local, soit connecté en peer-to-peer à des milliers d’autres instances de YaCy.

Ce moteur de recherche est centré sur la confidentialité et la sécurité. Personne ne peut savoir comment j’utilise cet outil et je ne peux pas savoir comment vous l’utilisez.

Installation sur MacOs

Première difficulté, et non des moindres, trouver comment télécharger YaCy !! C’est le comble, pas de lien, pas d’ancienne version, je dois être aveugle, mais j’ai dû passer par softpedia pour télécharger une version pas trop veille, à savoir la 1.82 qui s’installe parfaitement. À noter qu’il faut faire un clic droit pour ouvrir l’application sinon MacOs refuse de l’ouvrir. Par la suite on peut faire la mise à jour vers la dernière version directement depuis YaCy !

L’étape un peu technique consiste à ouvrir le port 8090 de sa box, pour ceux qui comme moi sont derrière une box ! Une recherche aide bien pour cette étape.

Le reste est affaire de curiosité, de documentation, de patience, de travail aussi peut-être, c’est un investissement au quotidien, comme faire son propre potager. 🙂

Et voilà une page bien documenté au niveau technique et en français sur firenode.net

En tout cas je suis content d’avoir fait le pas de l’installer sur mon ordinateur, je verrai à l’usage si c’est facile/utile de l’utiliser.

À qui le tour ? 🙂

À quoi ça ressemble ?

YaCy sur MacOs 10.9.6
YaCy sur MacOs 10.9.6

Encore du drag and drop !

Et oui, j’ai pas encore fini  car après la recherche documentaire et la « remise à niveau » j’ai pu passer au codage proprement dis. À cette occasion j’ai essayé d’utiliser un logiciel de gestion de versions décentralisé pour garder trace de mes différentes étapes de développement.

Page d'accueil du site pour FlowChem

La plus grosse difficulté que j’ai eu au niveau de la programmation est au niveau de la gestion des évènements et de leur ordre pour réaliser le système d’ajout, de déplacement et de suppression des icônes en fonction de leur origine et de leur destination.

Pour le design c’est pas du définitif, ce n’est qu’une première version, mais le gros du travail est sur les icônes qui doivent être à la fois graphique, et évidente pour des chimistes.

Et puis la surprise de dernière minute c’est l’adaptation du site à une résolution de 800×600 en plus de la version plus standard pour 1024×748 et plus.

Voici les deux versions :

Je prend volontiers les retours sur le comportement de cette petite application sur votre terminal ! 🙂

Facebook fait peau neuve

Comparatif entre deux version de facebook

Aujourd’hui j’ouvre Facebook, et stupeur, je découvre une nouvelle mise à jour après celle de lundi pour les listes d’ « amis proche » et de « famille ».

Et au menu il y a deux nouveautés principales.

En premier lieu, le changement de l’affichage pour les actualités récentes (voir une vidéo) avec le concept de « À la Une » qui vient se mélanger à toutes les autres mises à jour, contrairement à l’ancien fonctionnement qui les séparait en deux onglets.

Et d’autre part, l’apparition en haut à droite d’un nouveau panneau qui permet d’espionner de voir se que font vos amis en temps réel. C’est super pour être encore plus distrait visuellement. Je me demande comment on fait pour le désactiver …

Pour mémoire voici deux captures de profil prise aujourd’hui. Je me demande toujours comment ils choisissent que tel ou tel utilisateur doit être mis à jour et pas un autre … Mystère.

Comparatif entre deux version de facebook

Et pour finir, une petite troisième nouveauté plus cosmétique : il n’y a plus le contour bleu clair autour du champ de recherche et des liens vers le compte. ^^

Quel sera la prochaine mise à jour mineur avant la fameuse et attendu v8 ? Encore un mystère ^^

Programmer pour téléphone portable Symbian, le jeu de Go TinyGo

rapport d'expérience sur le développement opensource : 

Recherche d’un projet

J’ai enfin trouvé un jeu de Go pour mobile qui me satisfait, il s’agit de TinyGo. Le jeu est opensource, je vais pouvoir télécharger les sources, faire des modifications et pourquoi pas les redistribuer. La grosse limitation pour la recherche, c’est que je voulais un jeu pour portable fonctionnant avec Symbian s40, ce fut difficile !!

Récupérer les sources

Voici donc la première étape, récupérer les sources. Le projet est hébergé par SourceForge, un site très bien fait, on trouve tout de suite la ligne de commande pour télécharger les sources :

svn co https://tinygo.svn.sourceforge.net/svnroot/tinygo tinygo

Cette ligne de commande est très simple, elle fait une copie du dossier distant sur le dossier local ./tinygo ( pour plus de détails allez voir svnbook.red-bean.com, un bouquin libre sur Subversion ).

Et voila, je me retrouve donc avec une version de travail de TinyGo sur mon disque dur. Maintenant il va falloir aller voir ce code et essayer d’en tirer quelque chose. Pour aujourd’hui si j’arrive à trouver où sont codés les menus et les traductions de l’application puis à la compiler ça sera bien.

Organisation de l’environnement de développement

Bon, je suis obligé de passer de MacOs X à Windows pour avoir toutes les librairies pour la compilation, ça ne va pas être facile de passer d’un environnement à l’autre. J’ai déjà pu commencer à comprendre la structure du code, des classes et des fonctions. Le code n’est pas très commenté, mais il est bien écrit.

Comme je ne sais pas programmer en java, j’y apprends des choses, comme l’existence des interfaces (voir aussi jdnet ) par exemple.

J’ai quand même réussi à trouver où sont codés les menus de l’application. Par contre je n’ai pas encore compris le système de traduction. D’ailleurs à ce propos, on va voir si le développeur de l’application est toujours vivant, je lui est laissé un message sur le forum du projet, on verra s’il y répond.

Conclusion provisoire

En cette fin de journée consacrée, entre autres, au développement, j’ai utilisé Subversion, installé des bibliothèques, analysé du code, contacté le développeur principal de l’application, et puis j’ai communiqué sur cette expérience de développement d’un projet opensource. Alors bien sur, cela ne fait pas une grande expérience, mais je compte bien faire la traduction de cette application.

Rendez-vous d’ici peu pour la suite de « l’aventure ».

Ergonomie, une brève introduction.

Dans l’histoire de l’humanité le concept d’ergonomie n’est pas vieux, pas beaucoup plus de 100 ans, mais durant cette période il y a eu de nombreuse évolution et même des révolutions avec l’arrivé du virtuel et donc l’émergence de nouvelle problématique.

Auparavant l’ergonomie se bornait à l’industrie, aux activités répétitives et/ou à risque, et maintenant il y a en plus l’ergonomie à destination du grand public, du consommateur qui achète sur internet.

L’article sur wikipédia est une bonne source pour comprendre l’ergonomie.

Personnellement je vais surtout étudier l’interface des applications, du plus bas niveaux ( càd le clic de souris, les boutons, les menus ), au plus haut niveaux ( càd l’organisation des fenetres, le contenu, les options, l’estétique etc…)

Petite question au passage : Quelle est la différence fondamentale entre la ligne de commande et une interface graphique ?