Nature morte

Image finale de la Nature Morte

Voici un exercice intéressant à faire en 3d : une nature morte. Cet exercice fait travailler la composition, la modélisation, l’éclairage, trois brique indispensable pour construire une bonne image en 3d. La contrainte de l’exercice est simple, pas de texture, uniquement des shaders comme phong et blin, et seulement des lampes de bases, donc pas de radiosité ni d’AO ou autre algorithme de rendu sophistiqué. Ici c’est du basique.

Alors on commence par un croquis pour avoir le cadrage, histoire de ne pas modéliser 3000 objets de trop. Et puis ça permet de composer tout ça.

Croquis de la nature morte

On passe ensuite à la modélisation. Pour cet exo, c’est assez simple. Le plus long ? Sans doute le poireau… C’est vous dire la simplicité de la tache.

Modélisation des éléments de la nature morte

Ensuite j’ai répartis les objets selon le croquis de base et j’ai placé les lumières.

Mise en place de la lumière

L’étape suivante c’est le coloriage, ou plutôt l’étude des fruits et légumes pour avoir La bonne nuance de couleur qu’il faut, en fonction de l’éclairage en plus. Cette étape n’est pas facile du tout, elle demande de la documentation, du sens critique. C’est vraiment pas évident, surtout quand on n’a pas de textures pour venir nous sauver.

Mise en couleur de l'image

Et enfin l’image finale ! Après une multitude de test, de prise de tête pour régler le spéculaire des pommes ou des orange (pas facile du tout de choper la nuance du reflet sur les oranges), de tâtonnement pour les ombres, pour qu’elles soient assez foncé, mais pas trop… Bref, après beaucoup de boulot, on arrive enfin à la version finale :

Image finale de la Nature Morte

La 3d c’est bien, mais c’est beaucoup de boulot, beaucoup beaucoup beaucoup de travail pour avoir un résultat convenable.