Facebook fait peau neuve

Facebook fait peau neuve

Aujourd’hui j’ouvre Facebook, et stupeur, je découvre une nouvelle mise à jour après celle de lundi pour les listes d’ « amis proche » et de « famille ».

Et au menu il y a deux nouveautés principales.

En premier lieu, le changement de l’affichage pour les actualités récentes (voir une vidéo) avec le concept de « À la Une » qui vient se mélanger à toutes les autres mises à jour, contrairement à l’ancien fonctionnement qui les séparait en deux onglets.

Et d’autre part, l’apparition en haut à droite d’un nouveau panneau qui permet d’espionner de voir se que font vos amis en temps réel. C’est super pour être encore plus distrait visuellement. Je me demande comment on fait pour le désactiver …

Pour mémoire voici deux captures de profil prise aujourd’hui. Je me demande toujours comment ils choisissent que tel ou tel utilisateur doit être mis à jour et pas un autre … Mystère.

Comparatif entre deux version de facebook

Et pour finir, une petite troisième nouveauté plus cosmétique : il n’y a plus le contour bleu clair autour du champ de recherche et des liens vers le compte. ^^

Quel sera la prochaine mise à jour mineur avant la fameuse et attendu v8 ? Encore un mystère ^^

Référencement : importance des mots

(résultat vérifié le lundi 14 mars 2011 à 9h30)
Parfois un mot fait la différence :

Résultat pour ‘concepteur multimédia’ -> page 4
Résultat pour ‘concepteur en multimédia’ -> page 1, fin de page, juste avant les résultats vidéos.

Et j’ai même pas mis les guillemets pour faire une recherche sur l’expression exacte !!

Tiens d’ailleurs faisons le test :

Résultat pour « concepteur multimédia » -> page 6
Résultat pour « concepteur en multimédia » -> page 1, les deux premières places sont prises par mon site pour la page d’accueil et le C.V.

Dommage que personne ne fasse les recherches sur les expressions exactes par défaut ! ^^

Et une peu de lecture sur le sujet des mots de liaison. Bonne lecture.

Utilisabilité, vite et bien fait.

L’utilisabilité est en concept primordiale dans l’élaboration de produit multimédia et de logiciel, c’est tout simplement l’efficacité et la rapidité de la tache qui en dépend, et du coup la satisfaction du travail accompli, ou non.

Efficacité

Il s’agit pour le concepteur d’optimiser les outils : faire des tests utilisateurs pour savoir qu’elle est l’option la plus utilisé et la mettre en choix par défaut par exemple.
Prenons un autre exemple : les formulaires de téléchargement sur internet. Un formulaire efficace rempli la langue, le système d’exploitation et même l’architecture, laissant à l’internaute le chois entre télécharger cette version et changer les paramètres.

ex : Firefox

L’efficacité c’est aussi faire en sorte que le résultat prévus soit effectif, par exemple pour le traitement de photos : si on veut en enlever le grain et qu’après un filtre mal codé il est toujours la, alors le filtre n’est pas efficace, et c’est très agaçant (voir « La satisfaction »).

Efficience

C’est la vitesse d’exécution des taches, c’est aussi l’organisation du flux de travail et de l’interface.

Par exemple dans AfterEffect on peut changer les paramètres de plusieurs objets à la fois, démonstration :

Il y a trois méthodes avec la souris pour changer les paramètres comme la visibilité de l’objet :

  1. objet par objet, clic par clic ; c’est la méthode habituelle dans la grande majorité des applications
  2. par la sélection ; on change toute la sélection en un clic
  3. par glissé ; ça permet de se passer de l’étape sélection, encore plus rapide donc.

Voila un bel exemple d’efficience pour une interface.

Satisfaction

Le concepteur de l’application doit tout faire pour que l’utilisateur se retrouve immédiatement dans l’interface, elle doit être conforme aux standards du milieu, par exemple les applications pour iPhone et iPod Touch ont toutes la même interface, la même manière de réagir au glisser, au zoom, à la rotation, elles ont les mêmes menus, la même logique, et c’est ce qui fait une des grandes forces de l’iPhone, de l’iPod et maintenant de l’iPad. L’utilisateur n’a pas à réapprendre une interface pour chaque application.

Dans le même temps, l’interface de l’application doit être la plus adapté à son domaine et savoir se détacher des habitudes grand public. Par exemple dans PhotoShop le clic droit n’affiche pas un menu avec les traditionnelles Couper/Copier/Coller/Tout sélectionner, mais un menu contextuel affichant les options de bases de l’outil

ex : la taille, la dureté et l’apparence du pinceau

Conclusion

L’efficacité, l’efficience et la satisfaction sont très lié, elles sont même indissociable. Les exemples que j’ai pris sont assez simple, mais j’espère parlant. Pour plus de lecture il y a la page de Wikipédia sur l’utilisabilité qui est bien documenté.