Lascapi.fr

Menu

Catégorie : Ergonomie

Ergonomie au sens large ou bien appliqué à l’informatique.

Convergence des applis de chat pour les équipes

Actuellement beaucoup de solution de travail en équipe voient le jour. Ces derniers temps j’ai eu l’occasion de travailler avec quatre d’entre elles : RocketChat, Riot, Slack et Zulip.

Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elles se veulent différentes, mais qu’elles se ressemblent de plus en plus.

Capture d'écran de Riot
Interface de Riot, application de messagerie Open Source et Fédérée
Capture d'écran de RocketChat
Interface de RocketChat, application de collaboration d’équipe Open Source

Les points communs

On constate très vite des gros points communs, ce qui est logique puisque ces applications cherchent à résoudre le même problème de communication à savoir « trop de mail tue le mail » !!!

Les communautés

Tous d’abord il y a la notion de communauté, ou d’entreprise, ou de groupe. Elle correspond à un ensemble de personne qui vont discuter sur des sujets communs. Concrètement c’est une association, une entreprise ou encore un groupe de parents d’élèves.

Les groupes

Nommé très différemment selon les logiciels (canaux, chaine, stream, salon), c’est simplement le découpage thématique des conversations. Chaque personne peut s’y abonner ou pas. Ils peuvent être privé, public.

C’est par exemple « le bureau de l’association » ou bien « les évènements » pour une entreprise, ou « les infos de l’école » pour les parents d’élèves.

Ça correspond à une liste de diffusion si on pense aux mails. En effet c’est juste un ensemble d’adresse mail ou chacun est libre de s’inscrire où pas.

Les réponses

On a donc des fils de discutions organisé par équipe. Au sein de ceux ci, on peut être amené à devoir répondre à un message qui est loin dans l’historique. Heureusement il y a la possibilité de faire des réponse à un message en particulier.

En général cette réponse est accompagnée du message cité ou, au moins, du début et d’un lien vers le message original.

Les réactions

Les réactions sont simplement la possibilité de répondre par un émoji au message. Utilisé pour marquer son approbation 👍, sa joie 😃 ou encore sa compassion 😥

Les différences

Capture d'écran de Slack
Interface de Slack, logiciel privateur
Capture d'écran  de Zulip
Interface de Zulip, application de messagerie pour les équipes

Les sujets de discutions

On a vu qu’il y a beaucoup de points communs. Une des grosses différences vient du traitement des sujets de discutions au seins d’un groupe.

Actuellement Riot ne gère pas l’affichage des sujets, il y a une citation du message auquel on répond, mais pas la possibilité de voir toutes les réponses à un même sujet.

RocketChat et Slack se comportent sensiblement pareil. Il y a la chaine (ou le groupe) qui est aussi un fil de discussion et on peut répondre à un message en particulier, ce qui va le « transformer » en sujet de discussion qu’on pourra afficher dans une colonne séparé afin de le suivre sans être dérangé par les autres sujets.

Et enfin il y a Zulip qui est original sur ce point puisqu’il oblige les utilisateurs à répondre à un sujet ou a en créer un. Il n’y a donc pas de chaine sans sujets et aucun message ne se retrouve orphelin dans le groupe. Et cette restriction a du bon puisqu’elle oblige chacun a faire du tri dans sa tête et aide donc les autres personnes a y voir plus claire.

Très concrètement c’est comme envoyer un mail à pleins de personne. Zulip oblige à mettre un objet au message, RocketChat et Slack non. Et a mon sens c’est beaucoup plus efficace de mettre un sujet puisque ça cadre un minimum les échanges.

Open source

C’est une différence technique, mais fondamentale. Qui développe le logiciel, qui va héberger le service ainsi que vos données ?

Je vais être très clair. Je déconseille Slack qui est peut-être le plus connu et le plus accessible avec leur politique de compte gratuit. Mais c’est une prison dorée. En effet leur solution étant propriétaire ils deviennent les seuls à pouvoir vous donner accès à vos données. Il faudra, à un moment ou l’autre, passer sur le forfait payant et il n’y a aucune concurrence possible en cas de tarif qui augmente. Et en cas de données sensible ou stratégique, il faut juste être conscient que cette entreprise y a accès librement et sans restriction.

Donc clairement, le choix de la raison s’oriente vers une solution open source comme RocketChat, Zulip où Riot. Elle ne sera pas gratuite, mais vous aurez le choix entre différents prestataires, entre plusieurs tarif, niveau de service ou même d’être votre propre fournisseur avec des coups maitrisés en interne.

Je note tout de même au passage que pour les associations et les particuliers il y a des solutions d’hébergement gratuit chez Zaclys (RocketChat) ou Framasoft (Mattermost) par exemple !

Fédéré

En quelque mots, la fédération au niveau logiciel, correspond à la capacité de dialogue entre des comptes de service différents. Exemple très concret :

  • le mail est fédéré puisque je peux envoyer un message avec une adresse moi@laposte.net vers une adresse toi@posteo.de ! Ça fonctionne très bien
  • Slack n’est pas fédéré puisque je ne peux pas envoyer de message à un compte Slack depuis une autre application
  • Riot est fédéré puisque je peux envoyer un message à quelqu’un qui hébèrge sont propre serveur dans son salon en étant moi même inscrit sur matrix.org

Pourquoi c’est important tout ça ? Parce que c’est un des seuls moyen de pouvoir coopérer de manière efficace, en ayant assez de compétition et de complémentarité. C’est un bon moyen de lutter contre les monopoles. Et c’est aussi le seul moyen de pouvoir être autonome !

Riot est fédéré et Slack ne l’est pas. Riot a été pensé pour être décentralisé. Slack a été conçu comme un service centralisateur (vous sentez tout le caractère péjoratif de ce mot ? ^^ )

D’après mes recherches, RocketChat peut être fédéré en fonction du paramétrage du serveur, et il me semble qu’il ne l’est pas par défaut.
Et pour Zulip il y a beaucoup de service intégré, mais pas encore de fédération entre serveur !!

Et Donc ?

Je n’étais pas parti pour faire un poste aussi long … Donc je n’ai pas vraiment de conclusion. Je vais juste finir en disant qu’il n’y a pas de logiciel miracle. Il faudra toujours que chacun soit formé aux outils. Il faut que chaque équipe se pose pour analyser ses besoins spécifique.

Je note aussi que par défaut pas mal de groupe se tourne vers des solutions comme WhatsApp. À mon sens c’est une erreur stratégique. Cette appli n’est pas faites pour ça, elle a l’avantage d’être très répandu, mais ça n’en fait pas une application de communication d’équipe.

Et pour vraiment finir : dans le cadre de mon travail, nous hésitons encore entre Slack et RocketChat ( et je fais tout pour qu’on choisisse RocketChat ^^ ), dans le cadre personnel j’utilise Riot qui est top, et de mieux en mieux.

Merci pour votre lecture, n’hésiter pas à écrire votre commentaire ici ou sur Mastodon !! :)

Personnaliser Adium pour voir les images dans le flux de discussion

J’aime le libre parce qu’on peut tout faire, mais parfois c’est tellement compliqué !

Avec Adium, que j’utilise sur Mac pour converser via Jabber, on ne voit pas les images qu’on nous envoie. Il y a un lien et quand on clique ça ouvre une fenêtre dans le navigateur. Ça fait tellement année 2016. Bref voilà une extension qui permet d’avoir le comportement souhaité : Adinline que j’ai trouvé via approductive.

Prochaine étape voir comment gérer les émoticônes pour que ça soit identique sur tous les clients Jabber. Vous avez des astuces à ce propos ?

Facebook fait peau neuve

Aujourd’hui j’ouvre Facebook, et stupeur, je découvre une nouvelle mise à jour après celle de lundi pour les listes d’ « amis proche » et de « famille ».

Et au menu il y a deux nouveautés principales.

En premier lieu, le changement de l’affichage pour les actualités récentes (voir une vidéo) avec le concept de « À la Une » qui vient se mélanger à toutes les autres mises à jour, contrairement à l’ancien fonctionnement qui les séparait en deux onglets.

Et d’autre part, l’apparition en haut à droite d’un nouveau panneau qui permet d’espionner de voir se que font vos amis en temps réel. C’est super pour être encore plus distrait visuellement. Je me demande comment on fait pour le désactiver …

Pour mémoire voici deux captures de profil prise aujourd’hui. Je me demande toujours comment ils choisissent que tel ou tel utilisateur doit être mis à jour et pas un autre … Mystère.

Comparatif entre deux version de facebook

Et pour finir, une petite troisième nouveauté plus cosmétique : il n’y a plus le contour bleu clair autour du champ de recherche et des liens vers le compte. ^^

Quel sera la prochaine mise à jour mineur avant la fameuse et attendu v8 ? Encore un mystère ^^

Reflexion à propos du blog

Ça fait maintenant quelques mois que mon blog est en ligne, et c’est le moment pour moi de faire le point.

Mises à jour

Les faits sont là : j’ai eu deux-trois mois à vide, aucune mise à jour, pourtant ce n’était pas la matière qui me manquait. J’aurais pu communiquer sur mon projet d’étude en 3D temps réel et sur la réalité augmentée, ou bien sur le site internet que j’ai réalisé pour une association durant le début de l’année, ou encore sur les dessins et les photos que j’ai fait durant cette période. Mais je crois que je suis pas fait pour ça … Le système de blog est puissant mais demande un investissement que je ne peux pas donner.

La puissance des réseaux

Les réseaux sociaux sont des outils puissants qui apportent de l’audience. Ils sont la plupart du temps assez spécialisé, comme Flickr pour les photos. Ils sont aussi optimisé pour leur usage : Kontain est excellent pour partager des médias sous forme de galerie avec un texte d’accompagnement, Twitter est super pour partager des liens et discuter.

Convergence de réseaux

L’idée que j’ai eu cet été est de faire de mon site un lieu de convergence des réseaux que j’utilise comme Twitter, Flickr ou Kontain. Mais ça dépasse le cadre d’un simple blog, et je n’ai pas encore trouvé les outils pour le faire simplement avec WordPress. Disons qu’il existe plein d’outil pour afficher les dernières photos importées dans Flickr par exemple, mais pas moyen d’en faire un billet qui serait référencé, avec des tags, classé dans la bonne catégorie etc …D’ailleurs, si vous connaissez un moyen pour faire ça vous pouvez l’indiquer dans les commentaires.

Un site portfolio

Un des objectifs de ce site est de servir de portfolio. Actuellement ce n’est pas vraiment le cas. D’une part je n’ai pas mis beaucoup de travaux, ça c’est ma responsabilité, mais d’autre part il n’y a pas, à ma connaissance, de thème qui soit à la fois blog et galerie. Mon but étant de passer plus de temps sur des projets multimédia que sur mon site, il était nécessaire d’avoir une méthode flexible et assez paramétrable. Je n’ai pas trouvé cette méthode.

Projet pour l’année

Durant cette année je vais continuer à chercher une méthode simple à mettre en place et à utiliser pour pouvoir mettre à jour le site tout en utilisant au maximum les réseaux sociaux et leur avantage. Pour donner un exemple un post sur Posterous à été vu plus de 300 fois en une journée, alors que je n’ai ouvert un compte pour tester ce service que depuis trois jours. En comparaison, le billet « Nounours se prend pour E.T. » a été vu 42 fois en trois semaine et c’est le plus vu des articles.

Donc ce site va changer dans les semaines à venir, et devenir un lieu de convergence de flux et de réseaux, peut-être y aura-t-il moins d’interaction, mais je préfère quelques commentaires sur chacun des réseaux que quelque-uns sur ce site.

Dans l’idéal je partagerai mes découvertes allant dans ce sens, en espérant que ce soit utile au plus grand nombre.

Utilisabilité, vite et bien fait.

L’utilisabilité est en concept primordiale dans l’élaboration de produit multimédia et de logiciel, c’est tout simplement l’efficacité et la rapidité de la tache qui en dépend, et du coup la satisfaction du travail accompli, ou non.

Efficacité

Il s’agit pour le concepteur d’optimiser les outils : faire des tests utilisateurs pour savoir qu’elle est l’option la plus utilisé et la mettre en choix par défaut par exemple.
Prenons un autre exemple : les formulaires de téléchargement sur internet. Un formulaire efficace rempli la langue, le système d’exploitation et même l’architecture, laissant à l’internaute le chois entre télécharger cette version et changer les paramètres.

ex : Firefox

L’efficacité c’est aussi faire en sorte que le résultat prévus soit effectif, par exemple pour le traitement de photos : si on veut en enlever le grain et qu’après un filtre mal codé il est toujours la, alors le filtre n’est pas efficace, et c’est très agaçant (voir « La satisfaction »).

Efficience

C’est la vitesse d’exécution des taches, c’est aussi l’organisation du flux de travail et de l’interface.

Par exemple dans AfterEffect on peut changer les paramètres de plusieurs objets à la fois, démonstration :

Il y a trois méthodes avec la souris pour changer les paramètres comme la visibilité de l’objet :

  1. objet par objet, clic par clic ; c’est la méthode habituelle dans la grande majorité des applications
  2. par la sélection ; on change toute la sélection en un clic
  3. par glissé ; ça permet de se passer de l’étape sélection, encore plus rapide donc.

Voila un bel exemple d’efficience pour une interface.

Satisfaction

Le concepteur de l’application doit tout faire pour que l’utilisateur se retrouve immédiatement dans l’interface, elle doit être conforme aux standards du milieu, par exemple les applications pour iPhone et iPod Touch ont toutes la même interface, la même manière de réagir au glisser, au zoom, à la rotation, elles ont les mêmes menus, la même logique, et c’est ce qui fait une des grandes forces de l’iPhone, de l’iPod et maintenant de l’iPad. L’utilisateur n’a pas à réapprendre une interface pour chaque application.

Dans le même temps, l’interface de l’application doit être la plus adapté à son domaine et savoir se détacher des habitudes grand public. Par exemple dans PhotoShop le clic droit n’affiche pas un menu avec les traditionnelles Couper/Copier/Coller/Tout sélectionner, mais un menu contextuel affichant les options de bases de l’outil

ex : la taille, la dureté et l’apparence du pinceau

Conclusion

L’efficacité, l’efficience et la satisfaction sont très lié, elles sont même indissociable. Les exemples que j’ai pris sont assez simple, mais j’espère parlant. Pour plus de lecture il y a la page de Wikipédia sur l’utilisabilité qui est bien documenté.

Ergonomie, une brève introduction.

Dans l’histoire de l’humanité le concept d’ergonomie n’est pas vieux, pas beaucoup plus de 100 ans, mais durant cette période il y a eu de nombreuse évolution et même des révolutions avec l’arrivé du virtuel et donc l’émergence de nouvelle problématique.

Auparavant l’ergonomie se bornait à l’industrie, aux activités répétitives et/ou à risque, et maintenant il y a en plus l’ergonomie à destination du grand public, du consommateur qui achète sur internet.

L’article sur wikipédia est une bonne source pour comprendre l’ergonomie.

Personnellement je vais surtout étudier l’interface des applications, du plus bas niveaux ( càd le clic de souris, les boutons, les menus ), au plus haut niveaux ( càd l’organisation des fenetres, le contenu, les options, l’estétique etc…)

Petite question au passage : Quelle est la différence fondamentale entre la ligne de commande et une interface graphique ?

L’ergonomie enjeu économique.

Présentation

Lascapi, c’est mon pseudo sur internet, depuis longtemps, et je ne compte pas en changer avant longtemps, donc c’est sous cette identité que je bloguerai. Dans la vrai vie je suis étudiant en 3D et en Multimédia, deux domaine dans lesquels l’ergonomie est primordiale.

Ergonomie

Il faut replacer l’être humain au centre du processus de création. Il est loin le temps des contraintes techniques qui obligeais les utilisateurs des logiciels a des formations et a acquérir des compétences très pointu. Aujourd’hui une solution logiciel doit être à la porté de tout le monde. L’ergonomie des sites web ou des logiciels doit considérer les différents usages et la variété des usagers lors de la conception de ces produits.

Logiciel

Quand on parle de logiciel, ou bien d’application (terme plus générique) on pense tout de suite à ceux présent sur notre ordinateur, mais il y a aujourd’hui une grande variété d’application : les applications en ligne (où « on the cloud », expression consacrée), les applications sur téléphone portable, celles sur ordinateur aussi bien sur. Et on assiste à une divergence dans l’ergonomie pour chacun de ces secteurs.

Engagement

Bien sur, je ne prend pas l’engagement de mettre à jour ce blog tout les jours, ni même toute les semaines. Il est possible que j’ai un rythme d’au moins un ou deux posts par semaine, mais je préfère dire que je posterai quand j’aurais un peu de matière.

D’autre part, même si le thème de ce blog va être l’ergonomie des logiciels, les applications et les interfaces, je ne me priverai pas de mettre beaucoup d’autre sujet, notamment la photographie, la musique et la 3D.