Pourquoi pas WhatsApp ?

Je vais essayer en deux mots et quelques citations de montrer pourquoi je ne veux plus utiliser WhatsApp.

Whatsapp

Juste pour dire en premier lieu que WhatsApp n’est pas le pire en ce qui concerne la collecte de donnée personnelle parmi les applications de messagerie instantanée, mais pas la meilleur non plus.

Exemple des données qui sont récupérées actuellement :

Informations collectées automatiquement : …. Cela inclut les informations concernant votre activité (y compris votre utilisation de nos Services, vos paramètres et réglages dans nos Services, vos interactions avec les autres utilisateurs de nos Services ainsi que l’heure, la fréquence et la durée de vos activités et interactions), vos fichiers journaux, les diagnostics, les incidents, les sites web ainsi que les journaux et rapports de performances….
Comment le Règlement général sur la protection des données s’applique à nos utilisateurs de la Région européenne: En vertu du Règlement général sur la protection des données ou de toute autre législation applicable, vous avez le droit de consulter, de rectifier, de transférer et d’effacer vos informations. Vous pouvez également limiter le traitement de vos informations ou vous y opposer. Cela inclut le droit de vous opposer à notre traitement de vos informations pour du marketing direct et le droit de vous opposer à notre traitement de vos informations lorsque nous effectuons une tâche dans l’intérêt public ou que nous poursuivons nos intérêts légitimes ou ceux d’un tiers.

https://www.whatsapp.com/legal/privacy-policy-eea

Donc comme on peut le lire, le consentement serait obligatoire pour partager des données personnelles avec Facebook, mais ceci uniquement pour les utilisateurs européens.

Aujourd’hui, Facebook n’utilise pas les informations de votre compte WhatsApp pour améliorer votre expérience avec les produits Facebook ni pour vous proposer des publicités Facebook plus ciblées sur sa plateforme. … Si, à l’avenir, nous décidons de partager de telles données avec les Entités Facebook à cette fin, nous conclurons d’abord un accord avec le commissaire irlandais chargé de la protection des données afin d’établir un mécanisme qui permette une telle utilisation. Nous vous informerons des nouvelles expériences mises à votre disposition et de nos pratiques concernant l’utilisation de vos données. … Surtout, WhatsApp ne partage pas vos contacts WhatsApp avec Facebook ou d’autres Entités Facebook pour utilisation à leurs fins propres et n’a pas l’intention de le faire.

https://faq.whatsapp.com/general/security-and-privacy/how-we-work-with-the-facebook-companies?eea=1

En fait c’est déjà dans leur politique de développement commerciale. Et c’est en route comme on va le voir par la suite.

Informations financières : dans les pays où vous pouvez envoyer des paiements via WhatsApp, il est nécessaire que vous fournissiez vos informations bancaires ou de carte de crédit pour compléter une transaction. Achats : si vous choisissez d’utiliser les boutiques Facebook sur WhatsApp, nous sommes en mesure de suivre vos activités d’achat, telles que les produits que vous consultez et achetez, et nous partageons ces informations avec Facebook, les boutiques étant un produit Facebook. Cela signifie que votre activité en matière de recherche et d’achat de produits au sein des boutiques pourrait influencer ce que vous voyez dans les boutiques et autres produits Facebook.

https://faq.whatsapp.com/general/unpacking-whatsapps-privacy-label-in-the-apple-app-store

En France je n’ai vu personne utiliser ce service. Mais ça n’est qu’une question de temps. Et c’est problématique parce que ça renforce le monopole ce qui est généralement considéré comme pas très bon pour les utilisateurs.

Mise à jour

La polémique suite à la tentative de mise à jour des conditions d’utilisations ont fait couler beaucoup d’encre, et c’est dur parfois de comprendre ce qui se passe, alors voici quelques citations pour mieux cerner.

La responsable vie privée de WhatsApp a d’ailleurs dû le confirmer sur Twitter. “Il a été rapporté incorrectement que les dernières Conditions d’utilisation et politique en matière de vie privée obligent les utilisateurs de la région Europe à accepter le partage de données avec Facebook à des fins publicitaires si ces derniers veulent continuer à utiliser le service. C’est faux.”, explique Niamh Sweeney.

https://www.phonandroid.com/whatsapp-les-utilisateurs-europeens-ne-sont-pas-forces-de-partager-leurs-donnees-avec-facebook.html

[en europe] WhatsApp ne partagera pas plus de données personnelles avec Facebook que précédemment. … Ailleurs dans le monde, le partage des données entre WhatsApp et Facebook sera nettement plus généreux et intrusif.

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20210111_01544243/partage-force-de-vos-donnees-whatsapp-l-europe-est-epargnee

Et même si les conversations restent chiffrées, la plateforme pourra toujours se servir des données dont elle dispose déjà pour les monnayer. « Avec qui vous discutez, quand, et à quelle fréquence, cela n’a jamais été caché à Facebook, poursuit le juriste. Le contenu d’une conversation n’a pas forcément à être utilisé pour avoir suffisamment d’indices sur la vie privée d’une personne. Le graphe social [c’est-à-dire la cartographie de nos relations sur un réseau social] est suffisamment important pour faire un ciblage publicitaire sans cela et pour rapporter un minimum d’argent à Facebook. »

https://www.socialnetlink.org/2021/01/22/faut-il-quitter-la-messagerie-whatsapp-pour-proteger-sa-vie-privee/

Et voilà l’apparition des publicités dans un espace privé. WhatsApp étant avant tout un outils de communication entre humains, voir des entreprises avoir accès à cet espace « sonne à mes yeux » comme une intrusion dans un espace privé. Au même titre que Gmail qui affiche des pubs quand on consulte ses mails. C’est nul.

You will start seeing WhatsApp ads next year, and Facebook showed off just how exactly these will look like. Check out these pictures to find out!

https://pocketnow.com/whatsapp-ads

WhatsApps Business enregistre de nombreux atouts qui vous permettront d’élaborer une stratégie marketing WhatsApp à hauteur de vos attentes. Découvrez sans plus tarder tous ces atouts que vous pourrez exploiter dans le cadre du lancement de vos activités.

https://junto.fr/blog/whatsapp-marketing/

WhatsApp Business est une application à télécharger gratuitement, conçue pour les besoins des propriétaires de petites entreprises. Elle vous permet d’interagir en toute simplicité avec vos clients, de présenter vos produits et services, et de répondre à leurs questions tout au long de leur expérience d’achat.

https://www.whatsapp.com/business/

Last year in November, WhatsApp Vice President Chris Daniels had confirmed advertisements would be coming to the Status feature, pointing out that it would be the primary monetisation mode for the messaging platform.

https://indianexpress.com/article/technology/social/whatsapp-status-will-get-ads-in-2020-richer-messaging-formats-for-businesses-5741905/

You know that one episode of Black Mirror where everyone can’t even go to sleep without watching an ad that covers their entire bedroom? Well, we’re one step closer to that reality today, as Facebook has confirmed that ads will arrive in its app as part of Statuses (which are the equivalent of Instagram’s Stories) in 2020.

https://bgr.com/2019/05/22/whatsapp-ads-coming-2020-status/

Désolé, les derniers liens sont en anglais, mais en gros Facebook développe et communique déjà sur cette nouvelle fonctionnalité.

Notez que je n’ai rien contre le business. Mais contre la publicité, ciblée, et l’économie de l’attention, ça oui !!! Vois la suite …

Pourquoi pas !

WhatsApp appartient à Facebook qui est une boite qui vend de l’espace publicitaire. Comme en son temps le patron de TF1 qui disait vendre du temps de cerveaux disponible, Google, Facebook, Twitter ou Netflix ont le même type de comportement prédateur avec notre attention !

Voilà en deux mots pourquoi je ne veux plus utiliser WhatsApp.

L’industrie numérique prospère grâce à un principe presque enfantin : extraire les données personnelles et vendre aux annonceurs des prédictions sur le comportement des utilisateurs. Mais, pour que les profits croissent, le pronostic doit se changer en certitude. Pour cela, il ne suffit plus de prévoir : il s’agit désormais de modifier à grande échelle les conduites humaines.

https://www.monde-diplomatique.fr/2019/01/ZUBOFF/59443

Bien sûr si vous avez Facebook ou Instagram sur votre téléphone ou si vous utilisez ces applications sans les isoler grâce à des plugins comme Facebook container sur navigateurs, inutile d’enlever Whatsapp de votre smartphone, ce n’est clairement l’application la plus dangereuse ! Dans le cas contraire, si c’est l’occasion d’enlever le seul logiciel de la sphère facebook de votre matériel, alors oui profitons de ce moment de migration collectif.

https://progivet.fr/2021/01/31/quitter-whatsapp-pour-signal/

La publicité est une forme de communication de masse, dont le but est de fixer l’attention d’une cible visée (consommateur, utilisateur, usager, électeur, etc.) afin de l’inciter à adopter un comportement souhaité : achat d’un produit, élection d’une personnalité politique, incitation à l’économie d’énergie, etc.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Économie_de_l’attention

Et pour conclure, je dirai que le plus dur pour changer c’est l’effet réseau. Voilà pourquoi je conseil de migrer sur Signal. Et encore mieux si on considère d’autre aspect technique, Element.io ou même xmpp. Et enfin je dirai aussi que le mail n’est pas mort, que le téléphone/sms non plus et qu’il n’y a aucune obligation à utiliser Whatsapp.

Merci pour votre lecture, et vos réactions. :)

Par Pascal Isman

Humain et Toulousain Concepteur multimédia et Développeur Fait des cookies maisons

1 commentaire

  1. Bonsoir,
    Je partage l’idée que les GAFAMs conditionnent à notre insu nos modes de consommations ( perso, je ne suis pas influencé ) mais la majorité des individus certainement. Par confort (misme), la praticité, le prix, l’inconscience des enjeux environnement set sociétaux de demain . Quelle société préparons nous pour nos enfants…
    Alors vous évoquez la décentralisation de l’info …et Signal sauf que Signal est open source … mais centralisé . Signal est assez ambigu sur la protection des données et peut etre même gourmand en information.
    Par ailleurs Signal soutien le cloud google/Amazon.
    Il n’y a rien, là , qui puisse me réjouir …mais je conçois que dans le pire vaut mieux choisir le moindre.
    Merci pour votre article bien construit et interessant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.